Le samedi 3 juillet 2021 s’est tenue à Plessé la première Rencontre Inspirante du Pays de Redon.

Le matin j’ai animé un atelier sur le dispositif du porteur de paroles auprès de 4 personnes dont une élue de la commune de Plessé, un bénévole d’Energies citoyennes en Pays de Vilaine et une stagiaire de la CADES. Cet atelier a permis de poser les bases de l’animation d’un porteur avant de le co-animer ensemble lors de l’évènement de 14h à 17h. En effet, animer un porteur de paroles nécessite l’adoption d’une posture particulière qui requiert un vrai temps de transmission ainsi qu’un temps de pratique. Il s’agit d’interpeler et de recueillir l’avis des passant.es (ici les participant.es) sans jugement, de faire preuve d’écoute active pour savoir reformuler sans déformer et d’un esprit de synthèse pour extraire l’opinion singulière, propre à la personne interrogée.

La question posée “Peut-on coopérer avec tout le monde ?” amenait à réfléchir aux conditions de la coopération. Il est ressorti des réponses un décalage entre l’intention, qui est bien souvent de vouloir coopérer avec un nombre et une diversité de personnes, et la réalité de difficultés à le faire en-dehors d’un certain entre-soi.

Certaines réponses ouvrent cependant des pistes de solutions à explorer, comme celle de Nathan, 34 ans : “Je peux coopérer avec des gens différents de moi mais autour d’un projet commun.